Jean-Marie Le Pen attaque Brahim Zaibat en justice

Agacé par un selfie posté lors des élections régionales, l'homme politique réclame 50.000 à Brahim Zaibat.

Jean-Marie Le Pen, qui n'a pas apprécié une photo postée par Brahim Zaibat, traîne ce dernier en justice. Le danseur est appelé à se présenter devant le tribunal le 22 janvier prochain, révèle Public

Postée sur sa page Facebook le 12 décembre dernier, la photo en question montre le chorégraphe juste derrière l'ancien leader du FN, assoupi sur son siège. Alors que les deux hommes s'étaient retrouvé par hasard dans le même avion, l'ancien candidat de Danse avec les stars en avait profité pour immortaliser ce moment et avait ainsi appelé les citoyens à voter.

"Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle !!!", avait-il écrit en légende. Le cliché avait récolté plus de 195.300 likes.

Un message d'excuses déjà prêt

Toujours selon Public, Le Pen demanderait à Brahim Zaibat de s'excuser publiquement via les réseaux sociaux. Un message à poster sur ses différents comptes serait même déjà prêt. Dans celui-ci, il serait écrit que le danseur regrette son geste et qu'il est conscient de son impact négatif. Le refus de publier ce message pourrait lui valoir 10.000 euros de pénalité par jour.